Connectez-vous

81ème séance du SEN (2 juin 2022)


Rédigé le Lundi 26 Septembre 2022 à 19:35 | Lu 104 fois | 0 commentaire(s)


NOTE DE SYNTHESE DES TRAVAUX


Le Secrétariat Exécutif National s’est réuni le jeudi 02 juin 2022, à 16 heures, à la Maison du Parti, Léopold Sédar Senghor, sous la Présidence de la Secrétaire général, Madame Aminata Mbengue Ndiaye.
Comme l’a précisé Madame la Secrétaire générale, en ouvrant les travaux, cette 81ème séance, élargie aux élus nationaux, avait été convoquée, au terme des investitures et, à la suite de la publication des listes de candidatures.
Elle avait pour objet, d’une part de tirer les enseignements des investitures et, d’autre part d’échanger sur les éléments de langage à construire, permettant de bien prendre en charge la communication du Parti ainsi que sur les modalités de participation du parti, à la campagne électorale, pour les élections législatives du 31 juillet 2022.
Dans son introduction liminaire, Madame la Secrétaire générale a confirmé, aux camarades du SEN, avoir porté à l’attention, du Président Macky Sall, tant à l’occasion de la conférence des leaders qu’en audience, le 05 mai 2022, les préoccupations et attentes du parti, dans le cadre des investitures.
Elle avait notamment plaidé pour :
  1. Une juste représentation, sur les listes de la coalition ;
  1. Une prise en compte des sacrifices consenties et des performances réalisées par le parti, lors des élections locales et de son apport global à la victoire de la coalition qui a remporté plus de la majorité des collectivités territoriales ;
  2. Un maintien du niveau de représentation du Parti, au sein de l’institution parlementaire, à défaut d’un élargissement.
Saluant le choix des camarades du Parti socialiste, pour porter les listes départementales de la coalition BBY, à Dakar, Nioro, Mbour et Kaffrine, elle a indiqué qu’il s’agissait là, pour nous tous, de défis majeurs à relever.
Bien que le nombre de camarades investis soit très en deçà des attentes du parti, a-t-elle reconnu, il y’a lieu, à son avis, de tenir compte, dans l’analyse de cette situation, de plusieurs facteurs qui ont eu un effet réducteur sur nos attentes, outre le fait que les investitures n’obéissaient pas aux règles et procédures internes des partis et organisations membres, en la matière ;
  1. Elles ont été menées, sur la base de la confiance accordée, à sa demande, au Président de la coalition qui avait promis de tenir compte des attentes légitimes de toutes les composantes ;
  2. Les contradictions internes qui ont traversé le parti socialiste depuis 2012 à nos jours ;
  3. L’élargissement de la coalition à de nouvelles forces politiques ;
  4. Les nouveaux rapports de force issus des résultats des élections territoriales de janvier 2022.
  5. Le contexte et les enjeux des élections législatives qui se situent à moins de deux ans de la fin du mandat du Président de la République.
C’est sous cet éclairage, a-t-elle ajouté, qu’il faut analyser les investitures, pour comprendre les difficultés de sa réalisation, afin de relativiser les frustrations et états d’âme exprimés, aussitôt après la publication des listes. Aussi, poursuivra-t-elle, dès lors qu’il en est ainsi, il nous revient de mettre en avant notre esprit de dépassement et de responsabilité, en tant que parti acteur et comptable du bilan du quinquennat, pour assumer les choix opérés. Il s’agit, solidairement avec les autres composantes de la coalition, de nous investir pleinement, dès à présent, dans la bataille, pour avoir la majorité, afin d’éviter à notre pays, les risques d’une éventuelle cohabitation qui serait lourde de conséquences, pour la stabilité politique et institutionnelle de notre Pays.
Madame la Secrétaire générale a, de nouveau, précisé que notre ancrage dans la coalition ainsi que le respect de nos engagements qui en découlent ne diluent en rien notre  identité, encore moins nos ambitions légitimes de
 
conquête et d’exercice du pouvoir, sur la base d’une nouvelle offre politique à proposer, à l’horizon 2024.
Elle a enfin exhorté tous les camarades à s’impliquer partout, pour donner à la coalition BBY, la majorité absolue qui permettra au Président de la République, de poursuivre sereinement son mandat, dans la paix et la stabilité auxquelles aspire le peuple sénégalais.
A la suite, le camarade Mame Bounama Sall, SNAF, est largement revenu sur les opérations d’investitures, en confirmant qu’elles ont été exclusivement réalisées autour du Président de la Coalition.
C’est au cours de la réunion du 23 mai 2022, que ce dernier avait expliqué aux leaders, les conditions dans lesquelles, l’opération s’était déroulée, compte tenu des enjeux stratégiques, du contexte de regroupement de l’opposition dont l’objectif est de créer les conditions d’une cohabitation.
C’est pour toutes ces raisons que les leaders lui avait fait confiance, pour conduire les opérations, en collaboration avec le mandataire national et son assistant personnel.
C’est ainsi qu’il s’y était investi, avec une faible marge de manœuvre qui ne lui permettait nullement de maintenir ou d’élargir les acquis des alliés, en raison de l’impact réducteur, de l’élargissement de la coalition, à de nouvelles forces politiques, sur les attentes des alliés originels.
Par ailleurs, le SEP de BBY s’était aussitôt réuni, après la publication des listes de candidats, pour réfléchir sur les modalités d’organisation de la campagne électorale, autour de la tête de liste nationale, Madame Aminata Touré.
Il s’agissait précisément de mettre en place un directoire inclusif, élargi aux investis de Dakar et doté de plusieurs commissions, avec des démembrements départementaux et communaux.
Ainsi, il revenait, aux missions politiques de la coalition, de mettre en place les comités électoraux départementaux et communaux et de jouer le rôle de courroie de transmission, de relai et de suivi de leurs activités, jusqu’au 31 juillet 2022.
Sur le même registre, les camarades honorables Députés Juliette Zingan et Jean Baptiste Diouf ont donné au SEN des compléments d’informations relatives à l’organisation de la campagne, à Dakar et à leurs attentes. Ils ont également sollicité l’accompagnement et le soutien du Président de la coalition, pour leur permettre de relever le défi politique.
 
Au cours des échanges suscités par les questions évoquées, les intervenants ont salué la qualité de l’introduction liminaire de Madame la Secrétaire générale qui a pris en charge l’ensemble des préoccupations exprimées, par les camarades, relatives aux investitures qui n’ont pas totalement répondu à leurs attentes.
Dès lors qu’il en était ainsi et que Madame la Secrétaire générale avait bel et bien porté les préoccupations du parti, à l’occasion des rencontres préparatoires et, tenant compte du contexte et des enjeux, les camarades ont unanimement accepté d’assumer solidairement les choix opérés, dans l’intérêt du Pays et de la coalition.
C’est sous ce rapport que les camarades ont suggéré que des mesures compensatoires soient envisagées, par le Président de la coalition, en vue de corriger les situations politiques gênantes dignes d’intérêt, générées par les investitures, par souci d’équité et de justice, au terme des élections législatives.
Le SEN a ainsi réaffirmé l’ancrage du Parti, dans la coalition BBY et a renouvelé sa fidélité aux engagements souscrits, en congrès extraordinaire, le 27 novembre 2018.
En conséquence, le SEN appelle tous les camarades militants et responsables du parti à tout mettre en œuvre, pour participer pleinement à la campagne électorale.
Dans cet ordre, les camarades ont approuvé la proposition jugée pertinente de Madame la Secrétaire générale, de convoquer le Bureau politique, le samedi 09 juin 2022, pour partager avec ses membres, toutes les informations relatives aux investitures, objet des échanges de la séance du SEN.
Le SEN a, par ailleurs, demandé à Madame la secrétaire générale, de poursuivre la mobilisation du parti, pendant la précampagne, en effectuant des tournées à la base, en relation avec les responsables des coordinations.
Le SEN a enfin rappelé la nécessité d’engager, après les élections, une réflexion prospective, sur l’avenir du Parti, dans les formes et selon les modalités retenues, par le Bureau politique, lors de sa 15ème session, du samedi 09 avril 2022.
Faisant la synthèse des travaux, Madame la Secrétaire générale est revenue sur les investitures, notamment celles de nos propres camarades à Dakar qui doit être, à son avis, une source de motivation suffisante, pour faire bloc et mutualiser toutes nos énergies, en vue de relever ce grand défi.

Avant de lever la séance, elle a adressé, au nom du SEN, ses vives félicitations au camarade Mame Bounama Sall, ainsi qu’à tous les militants et responsables de l’Union départementale de Tivaouane, pour le succès de l’Assemblée générale, tenue à Mékhé, le samedi 14 mai 2022.
Elle a informé le SEN qu’elle conduira une délégation à Guédiawaye, à l’invitation de l’honorable Député Aissatou Sow Diawara qui a convoqué l’Assemblée générale de l’union départementale, après celle de Tivaouane, dans le cadre de la mobilisation des militants et de l’animation des instances, le dimanche 05 juin 2022.
Madame la Secrétaire générale a enfin encouragé tous les camarades responsables, à s’inscrire dans cette dynamique, à laquelle elle accordera son soutien et son accompagnement.

 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Septembre 2022 - 19:45 82ème séance en Visioconférence