CONTRIBUTION (Situation politique du Sénégal)


Rédigé le Vendredi 10 Mars 2017 à 22:07 | Lu 187 fois | 0 commentaire(s)


Savoir raison garder


L’actualité politique du Sénégal a pris, en un temps record, un tournant qui, si l’on n’y prend garde, peut prendre une proportion au précédent dangereux. La tendance actuelle requiert une réflexion impartiale, saine et sage de la part de tous les acteurs de la Nation sénégalaise. Une analyse approfondie de la situation qui prévaut au Sénégal permet de comprendre que plusieurs acteurs de la vie politique agissent, non par conviction et sincérité, mais, soit par souci de préserver leurs strapontins, soit pour prendre la place de ceux qui ont actuellement les choses en mains. Partant, les uns et les autres ont tendance à vouloir instrumentaliser les différents segments qui tiennent la stabilité de la Nation. Les intérêts supérieurs du Sénégal est le cadet de leurs soucis. Il revient donc au peuple souverain d’engager une réflexion sans complaisance, dénué de tout esprit partisan, qui puisse lui permettre d’avoir une position la plus sage. 
En tout état de cause, il convient de souligner qu’aucun homme politique, aucune organisation, aucune personnalité fut-elle religieuse, ne vaut une instabilité nationale. Les pays dont les populations sont tombées dans ce piège l’ont appris à leurs dépens. Celles-ci ont payé et continuent de payer des pots qu’elles n’ont pas cassés. Et pour preuve, ceux qui ont enflammé la Cote d’Ivoire sont perdus par leur turpitude et n’ont jamais bénéficié des «dividendes» de cet état de fait. Au contraire, soit ils ont péri pendant les moments troubles, soit, ils finissent dans les geôles. Chefs religieux, étudiants, société civile, mouvements associatifs, presse et autres syndicats, sont donc avertis. Ils ne doivent pas tomber dans le piège de politiciens pleurnichards aux mains noircies par de l’argent sale ou tachées de sang. Alors qu’au temps de leur splendeur, ils ne s’occupaient que de leur clientèle politique, de leurs parents et amis, laissant en rade les populations qui sont leur raison d’être. Pour parler de l’actualité brulante sur la caisse d’avance de la Mairie de Dakar, nombreux sont les Dakarois qui sont tombés des nus en apprenant la somme (30 millions par mois) allouée à l’achat de riz et de mil qu’ils n’ont jamais senti l’odeur. Pourquoi devraient-ils alors accepter d’être manipulés par leurs propres bourreaux ? Tous doivent savoir raison garder !!!
Babou Birame FAYE




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Avril 2017 - 19:55 Coordination de France (Communiqué N°2017001)






Partager ce site

Derniers tweets
Parti Socialiste : Coalition Benno Bokk Yakaar - France: En route vers l’hémicycle !: Le dimanche 02... https://t.co/znXEPJFfJV https://t.co/7CHYon4VAe
Samedi 15 Juillet - 10:32
Parti Socialiste : Législative 2017 - Discours de Karim MBENGUE lors du Meeting de l'union des... https://t.co/Y5iedES8Fm https://t.co/f1HnF6sxvX
Samedi 15 Juillet - 10:17
Parti Socialiste : Législative 2017 - Discours du SG à l'occasion du Meeting organisé par le MNJF... https://t.co/flngaFflN8 https://t.co/whKEltVHwj
Samedi 15 Juillet - 10:12

Inscription à la newsletter